Tribunal de Normandie : Alliances du présent et du passé

En raison de la répartition clairsemée de vis en Normandie, et la manière dont les alliances ont tendance à se former, la plupart sont assez petites, avec une moyenne de seulement quatre mages. Cela signifie qu’il y a environ 15 à 20 alliances dans le Tribunal, dont les trois quarts sont soit suzeraines soit vassales (ou les deux). Si on y rajoute quelques communautés non reconnues et une demi-douzaine de mages solitaires, on peut considérer que le tribunal de Normandie est sous peuplé. Ceci est dû en grande partie à la Guerre du Schisme car une grande partie des alliances détruites et des mages tués l’ont été en Angleterre, en Bretagne et en Normandie. Depuis quelques années, le Tribunal a entrepris une politique de repeuplement en incitant les mages à rechercher et à former plus d’apprentis. Cette politique commence à porter ses fruits et c’est dans ce cadre, qu’une sélection de jeunes mages issus de tout le tribunal à été effectuée afin de créer une nouvelle alliance près de Falesia, dans le duché de Normandie.

Ceci n’est pas une liste exhaustive des alliances de Normandie mais indique celles dignes d’être mentionnées. Les alliances sont présentées par ordre chronologique, selon la date de leur fondation.

Branugurix (791 – 1012): Domus magna de la Maison Diedne, située dans un regio à proximité du Mont Dol en Bretagne. Son nom était en fait Bren Gwrac’h, mais l’Ordre a adopté une version gauloise du nom pour faciliter son utilisation en latin. Les entrées du regio ont été fermées par le Primus de la maison pendant la bataille de la guerre du schisme, et certains mages Flambeau et Tremere ont été perdus, piégés à l’intérieur. Ce lieu dont l’emplacement exact reste flou pour tout le monde est , dit-on, extrêmement dangereux. Il y a des rumeurs selon lesquelles certains membres Diedne auraient survécu à l’intérieur du Regio, et que certains mages travaillent à les libérer de leur emprisonnement. La Maison Guernicus est donc très attentive à quiconque s’intéresse de trop près aux environs du Mont Dol.

Fudarus (798 – présent): La domus magna de la maison Tytalus, située sur l’île d’Ouessant,  est l’alliance la plus occidentale de la Normandie mais son influence se répand comme une toile à travers tout le Tribunal. Fudarus est l’alliance qui abrita trois des plus éminents membres de l’Ordre – Tytalus le fondateur, sa Filia Pralix , fondatrice de la maison  Ex Miscellanea, et l’infâme Tasgillia qui a été corrompu par des démons au 10ème siècle. Peu de membres non-tytalus de l’Ordre ont mis le pied dans la forteresse qui est réputée imprenable.

Fudarus a été attaqué une seule fois dans son existence, pendant la Guerre du Schisme. La maison Tytalus était considérée comme une menace importante par la maison Diedne, et une troupe de magi tenta une incursion par la mer. La situation physique de l’alliance et la puissance des mages Tytalus suffirent à empêcher les diedne d’investir la forteresse et un siège débuta. Le Primus et ses sodales furent assaillis pendant plusieurs mois par 3 puissants esprits convoqués par leurs ennemis jusqu’à ce que le primus réussisse à prendre leur contrôle et à les retourner contre ses  assaillants. Depuis, les esprits protègent l’alliance de toute attaque.

Avant le Schisme, la Bretagne appartenait au Tribunal de Stonehenge. A la fin de la guerre, Fudarus était la seule alliance de Bretagne ayant survécu. En 1021, elle décida de rejoindre le Tribunal de Normandie qui, depuis, favorise la Domus Magna Tytalus dans la répartition des ressources de vis laissées vacantes par les Diedne. Au grand dam des mages Flambeau qui subissent le brio des politiciens Tytalus, en particulier celui de Pertheus, œuvrant au sein de l’ordre… (Cf. Code Perthien dans « Tribunal de Normandie : culture hermétique et contemporaine. »).

Confluensis (810 – présent): Cette alliance occupait à l’origine le site maintenant habité par l’alliance du Repos du Dragon. Elle est la plus grande alliance Quaesitoriale du Tribunal, cachée dans les marais du Cotentin. Elle fut créée à l’origine sur le site du Repos du Dragon selon les instructions de Guernicus le fondateur qui voulait faire respecter les lois de l’Ordre dans cette partie reculée de l’Europe. La Normandie étant l’un des tribunaux les plus turbulents, les enquêteurs et les hoplites dominent Confluensis. Confluensis possède plusieurs vassales, comprenant les autres alliances Guernicus du Tribunal, ainsi que Le Repos du Dragon, une alliance Mercere sur les bords de Seine. Le Repos du Dragon fut saccagé pendant la Guerre du Schisme, ce qui obligea Confluensis à déménager sur le site du Vergers des Pommes Acides, dans les marais du Cotentin. Ils laissèrent les mages Mercere s’approprier entièrement le site du Repos du Dragon tout en maintenant une coopération active. Aujourd’hui, il reste beaucoup à faire pour que Confluensis et ses vassales retrouvent leur influence d’avant la guerre mais les mages Guernicus et Mercere bénéficient d’un soutien conséquent de la part de leur Maisons Mères respectives car leurs actions furent déterminantes pour l’issue de la guerre.

Bibracte (822 – 969): Vassale de Fudarus, localisée sur le Mont Beauvray en Bourgogne (voir Champagne et Bourgogne: le Morvan), composée d’un petit nombre de Diedne magi et d’un mage Tytalus. L’alliance a ressuscité un culte vénérant le héros gaulois Vercingétorix; Cependant, les mages devinrent progressivement obsédés par les idéaux anti-romains, d’abord proscrire le latin en faveur du Brythonique (ancêtre du gallois), et finalement refuser toutes les transactions avec des mages de maisons « romaines ». Cela leur a valu de nombreux ennemis, et quatre Flambeau et Tremere de Montverte ont simultanément déclaré une guerre des magiciens contre les mages de Bibracte, les accusant de vénération du diable. Ces actions ont entraîné la destruction de l’alliance.

Pagus (840 – 1008): Vassale de Confluensis. Fondée sur un avant-poste romain en ruine près de la ville de Cherbourg, elle offre une position  stratégique  sur la Manche. Les magis investirent une grande quantité de vis, à la fin du huitième siècle et au début du neuvième siècle, pour restaurer les bâtiments romains, y compris un dock. Cruellement, l’alliance a ensuite subi d’énormes dommages pendant les raids Viking, et ne s’en est jamais remise. Elle a été détruite pendant la guerre du schisme.

Baïocassium (851 – 1011): Vassale de Branugurix, située dans la forêt près de Bayeux. Les mages de Baiocassium, principalement Diedne, étaient les descendants de druides gaulois et avaient de bonnes relations avec les fées locales.

Sinapis (855 – présent): situé dans l’Anjou, cette alliance fut un suzerain important avant la Guerre du schisme. Elle est actuellement en conflit avec la Maison Tytalus à cause de l’octroi des ressources laissées vacantes par la destruction des alliances Diedne. Sa puissance militaire est imposante mais son influence politique au sein du Tribunal de Normandie n’est pas aussi importante. En effet elle ne dispose pas d’alliés de poids mis à part ses vassales.

Rotomagus (875 – 892): Fondé près de Rouen par la première génération d’apprentis de Sinapis, et détruite moins d’un quart de siècle plus tard quand les Vikings ont pillé Rouen. Le seul membre survivant quitta la Maison Flambeau dans la honte, et a rejoint la maison Ex Miscellanea.

Florum (907 – présent): Cette petite alliance de mages Jerbiton est située sur le site appelé Le Palais de l’Araignée dans les Flandres. Dès le début de la guerre du Schisme, les mages partirent se réfugier dans la ville de Gant, à deux jours de marche au nord. Il y créèrent une alliance vassale et, protégé par le dominion de la ville, ils ne subirent aucun dommage dû à la guerre. Depuis quelques temps, il semblerait que l’alliance suzeraine soit maintenant localisée tout près de Gant tandis que Le Palais de l’Araignée ne sert plus que de retraite pour la recherche hermétique de ses mages.

Ligurio (913 – 1011): Vassale de Fudarus en Vendée; elle a été détruite par des géants jetant d’énormes rochers, présumés avoir été envoyé par l’alliance Diedne de Kerguntuil.

Kerguntuil (920 – 1007): Vassale de Branugurix. Un engagement côtier situé sur la Côte de Rose. Les membres de Kerguntuil étaient particulièrement versés dans la connaissance des géants, et beaucoup de ses habitants étaient plus grands que la moyenne des humains. Un Quaesitor aurait suggéré aux templiers de construire une chapelle à Lanleff pour nettoyer la région de la souillure diabolique des Diedne.

Baiocassium Minor (936 – 1005): Vassale de Baiocassium située dans la ville de Bayeux. Détruite pendant la guerre du schisme.

Montverte (941 – présent): L’alliance d’été de Montverte, un des cinq grands territoires, est parmi les plus vénérables dans le Tribunal de Normandie et est enveloppée de mystère en raison de son très secret conseil intérieur. Elle est crainte et détestée par beaucoup en raison de ses tendances agressives et guerrières. La création de l’alliance remonte à la conquête de la Normandie par les Vikings. Haland et Harivald, deux frères particulièrement belliqueux et parents de Rollon, le premier duc de Normandie, étaient deux sorciers de tradition viking qui rejoignirent l’Ordre. Harivald, le plus jeune, était un maitre de la magie élémentaire et fut accepté par la maison Ex Miscellanea puis rejoignit la maison Flambeau. Haland était moins doué que son frère, mais, ensemble, ils prirent une place forte importante dans le sud de la Normandie et fondèrent leur alliance en 941. L’histoire de l’alliance se confond ensuite avec celle de la Seigneurie de Montverte, de son seigneur Haland et de ses descendants. Les mages commencèrent alors une campagne de raids et de vols contre les autres alliances. Discrets au début, ils devinrent de plus en plus gourmands. Pendant la guerre du schisme, ils devinrent carrément agressifs et l’alliance servit de point de ralliement pour beaucoup des mages Flambeau et Tremere les plus belliqueux. Les mages de Monteverte sont responsables de beaucoup d’assassinats de Diedne en Normandie et l’alliance gagna du prestige auprès des maisons Tremere et Flambeau. Depuis la fin de la guerre, les raids de Montverte continuent en toute impunité.

Caput Capra (981 – 1005): Vassale de Branugurix, et la plus à l’est des alliances Diedne en Normandie, sur les rives de la Loire non loin de Fleury. Caput Capra était la plus jeune des vassales de Branugurix, et a été fondée pour protéger l’ancien site druidique de Fleury alors que l’anarchie faisait rage à la fin du Xème siècle. Caput Capra fut la première victime de la Guerre de schisme en Normandie.

Requies Aeterna (Repos Eternel) (985 – présent) : Requies Aeterna est une petite alliance d’hiver d’une faction de la maison Ex Miscellanea connue sous le nom de Donatores Requietis Aeternae, » Les porteurs de Repos Eternel », qui est dédiée à aider les morts à quitter le monde des vivants. Cette vassale de Florum, est politiquement sans importance, mais elle a attiré l’attention des Quaesitores du Tribunal pour des raisons obscures. De nos jours, l’alliance est à peine plus qu’une coquille vide, la plupart des mages Donatores  ayant déménagé de cet endroit qui fut pourtant le lieu de la fondation de leur tradition. Le plus vieux mage du tribunal de Normandie, Eulogius, y réside encore. On dit qu’il a dépassé l’âge vénérable de 130 ans

Aedes Salii (998 – présent) : Vassale de Sinapis. Établie sur l’île de Jersey, cette alliance – nommée d’après les Salii, les prêtres de Mars – fut fondée pour coordonner les actions Tremere et Flambeau en Normandie et Stonehenge pendant la guerre du schisme. Après la guerre, les membres Tremere sont revenus dans leurs tribunaux d’origine, en laissant l’alliance entre les mains de la Maison Flambeau.

Cunfin (1010 – présent) : Situé dans le village champenois du même nom, l’alliance de Cunfin abrite à la fois des mages et des moines. Cet arrangement inhabituel rend un grand service à l’Ordre d’Hermès car il lui permet de rester informé des décisions que peut prendre l’Église à propos des mages. Ici les préoccupations de l’Ordre
se mêlent aux questions du monde plus que dans la plupart des alliances.

Le Repos du Dragon (1020 – présent): Vassale de Confluensis. elle fut fondée quand Confluensis déménagea dans la presqu’île du Cotentin, sur le site du Verger des Pommes Acides.

 

Le Verger des pommes acides (1020 – présent): Vassale de Confluensis, formée après la Guerre du schisme. Elle devint vite le nouveau site de l’alliance Confluensis.

Lixivia (1021 – présent) : Vassale de Florum. Établie dans le duché de Champagne, tout comme les foires commerciales de Champagne étaient établies (voir Champagne et Bourgogne: Champagne), dans le but exprès d’agir en tant qu’intermédiaire entre l’Ordre et les marchands mondains. L’alliance se compose de Toques Rouges et de Mages doués du don de velours, qui fournissent les alliances en ressources vulgaires de manière altruiste à n’importe quelle alliance.

Oléron (1028 – présent): Cette toute jeune alliance est constituée en majorité de mages Merinita.

Fons Luminis (1030 – présent) : fondée sur les vestiges d’une alliance perdue depuis le IXème siècle, 4 de ses mages ont été choisis par le Tribunal de Normandie pour combler un peu le trou laissé vacant par les diedne dans cette région. 6 autres mages les ont rejoint la même année. Jeunes mais nombreux, ils représentent un fort potentiel et un poids électoral conséquent.

Fudarus, domus magna Tytalus à Ouessant