Les Mythes et légendes du Cinglais

Légende de la Brèche du Diable

Le Diable persécute Saint Quentin et le pousse dans le lac de Poussandre. Quentin prie Dieu qui le sauve et lui accorde un ordre auquel le Diable se verra obligé d’obéir. Quentin ordonne donc au Diable de condamner ce lac afin que personne d’autre ne puisse tomber dedans. Le Diable s’exécute en fouettant la roche de sa queue et les eaux disparaissent en s’engouffrant dans la brèche ainsi créée.

Saint Quentin

Après avoir défait le Diable à la Brèche au Diable, Saint Quentin devient curé de Soumont. Ses prières sauveront quelques années plus tard le village des assauts du démon Abaddon. Quentin tua le sataniste Dilinar de Diede qui avait invoqué le démon.

Dilinar de Diede

Sataniste ayant invoqué le démon Abaddon. Il fut retrouvé et tué par Saint Quentin.

Sainte Honorine

Contemporaine de Saint Quentin, fille de berger née au Fay en 880.

Courtisée par le fils d’un seigneur du pays au Chêne des Amoureux, elle est violemment poussée dans un rosier par le prétendant lorsqu’elle l’éconduit, préférant dédier sa vie à Dieu. Les griffures d’épines marquent sa joue gauche.

Faiseuse de miracles, il existe 2 calvaires dédiés à sa mémoire dans la région.

> Au carrefour au sud de Tournebut ; elle y fit son premier miracle en ressuscitant un aïeul du Seigneur de Tournebut en déposant 3 roses sur sa blessure infligée par le Maître des Nuées.

> Au gué de la Bataille ; son deuxième miracle. Elle guérit les soldats tombés au combat contre les vikings. Elle les persuade de lâcher leurs armes pour se mettre au service de leur prochain.

Elle fut tuée en martyre par le Maître des Nuées. L’essentiel de sa dépouille est sous l’autel de l’église du couvent de Sainte Honorine .

Tarlan le Loup féérique

Loup solitaire qui chasse ses proies jusqu’à l’épuisement. Au lieu de leur donner le coup de grâce, il leur donne un regain d’énergie pour qu’elles puissent se défendre. Il n’exécute pas systématiquement ses proies.

Abaddon

Démon invoqué par Dilinar de Diede. A tué Mormool lors d’un combat. Enfermé par le druide Dilinwyr (aux chênes parlants ?). Sur le point de se réveiller d’après Cementariis.

Maître des Nuées

Probablement l’amoureux éconduit de Sainte Honorine. Laisse des marques de brûlure sur la joue gauche de ses victimes. D’après l’Elemental Tractata rédigé par Renita de Bjornaer, c’est un cavalier de l’Apocalypse né du déchaînement des éléments. Un coursier noir et son cavalier pour apporter sur Terre encore plus de désolation. L’élémentaire peut être détruit mais réapparaîtra sûrement à la prochaine tempête. Dit à Josselin : “mon frère” > vérifier fraternité du jeune chevalier éconduit