Accueil Forums Carnets D’aventures Conseil de l'Alliance : Les Bandits

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Auteur
    Messages
  • #1853
    Dominus MundiDominus Mundi
    Maître des clés

    Je pense que beaucoup d’entre vous aimeraient régler cette histoire de bandits.
    Je propose que ce soit l’une de vos prochaines aventures.

    Du coup, il parait normal que ce soit l’un des sujets principaux du conseil de Printemps, le 21 mars 1031, par exemple. D’après moi tout le monde est présent, y compris Alastair qui vient d’arriver de Confluensis.

    Pour commencer ce conseil, je vous invite à relater ici toutes les informations à votre disposition. Cette compilation vous permettra peut-être d’avancer dans votre enquête et de planifier la suite de votre plan d’action.
    Qui désire prendre la parole ?

    #1863
    CelineCeline
    Participant

    Et bien, si vous permettez à Honoré de prendre place et parole au Conseil, voici les notes qu’il vous relate. Sinon, bah il n’a rien dit et allez vous faire voir, sales mages.

    Bien que persuadé que tous ces méfaits sont l’oeuvre d’une seule bande, je suis bien conscient de peut-être faire erreur et d’être aveuglé par le ressentiment que suscitent chez moi Finn Arnesson, Rolf et leurs hommes.

    Le vol de la Dîme de Bayeux
    Je laisse à Alastair le soin de vous en parler s’il le désire. Tout comme je lui laisse le soin de corriger ou de compléter ce qui suit.

    Bonneuil
    > Eudes de Beaupré, le maître d’armes du Thuit y a été confronté à des brigands qui ont réussi à s’échapper trop facilement d’après lui. Il se souvient d’une odeur de fleurs.
    > Disparition de la fille de Rainier Râteau. Elle a été retrouvée morte dans les bois. Étranglée et violée.

    Forêt du Puceau
    Des témoins ont vu des fées, lutins ou farfadets descendre des arbres pour les freiner dans leur poursuite des 6 brigands très bien armés et équipés. Leur chef a un oeil bizarre. Se souviennent d’une odeur de lilas.

    Les Chênes Parlants
    Coedenseig nous suggère de suivre la Corneille Mantelée et nous indique un lieu en bordure de la forêt où les bandits se retrouvent parfois. Aar reconnaît les lieux, c’est ici qu’il a libéré Adeline de Tournebut des mains des bandits.

    La Pommeraye
    > 1019. Jules Gourdiot, le père de Didier voit une corneille entrer dans son pressoir et n’arrive pas à l’apeurer. Le lendemain, toute la récolte de l’année est bonne à jeter.
    > 1020. Une bande de brigands prend la Pommeraye pour cible, volant les bêtes, brûlant les maisons et pillant les récoltes.
    > 1021. Décès du Seigneur Hugues de la Pommeraye, laissant le Domaine à Finn Arnesson.
    > Mai 1030. Disparition de Jeanne Graindorge. Dieu dit à Bernardine sa mère dans ses prières qu’un homme l’a violentée et tuée. Sa famille accuse ouvertement Rolf de ne pas chercher le coupable lors de la fête de l’Assomption.
    > 15 août 1030. Victor et Yuna repèrent une corneille, le familier d’un mage polymorphe à l’oeil injecté de sang de mèche avec Rolf.
    > 16 août 1030. La caravane du marchand Barnabé le Riche est attaquée entre la Pommeraye et Falesia.

    Thury
    > 1029. Lors de l’hommage vassalique de printemps, tous les impôts sont dérobés dans la nuit. Une odeur de lilas est repérée sur les lieux. Le prévôt de l’époque est accusé du crime ou de négligence et est limogé.

    Clécy
    > Mars 1030. Un jeune homme attend désespérément sa fiancée au Chêne des Amoureux. Elle est retrouvée morte quelque temps plus tard. Le jeune homme est accusé du meurtre par un paysan puis est pendu.

    Finn Arnesson, Rolf, le Mage à l’oeil écarlate
    Finn Arnesson et ses hommes ont enlevé un Évêque en Espagne et on récupéré une belle rançon qui leur a sûrement permis d’acquérir La Pommeraye.

    Et là je pose la question :
    Que font-ils ou que comptent-ils faire de tout cet argent ?

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 6 mois par CelineCeline.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 6 mois par CelineCeline.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 6 mois par CelineCeline.
    #1871
    LouiseLouise
    Participant

    Carissimo, quel brillant exposé de la situation.
    Tu gagnes ici, je n’en doute pas, le respect de tout le conseil.
    Ma dévotion sans borne à ta cause t’étant de longue date acquise, j’invite mes sodalès à t’apporter leur soutien.
    Je ne me rappelle pas si nous avons interrogé la dryade au sujet des bandits… L’implication de fées est avérée et Coedenseig et sa cour ne semblaient pas impliquées.
    En tous cas, je vote pour mettre ce point à l’ordre du jour du prochain conseil qui s’annonce chargé.
    Salve,
    Arana Botaniatès

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 6 mois par LouiseLouise.
    #1881
    Dominus MundiDominus Mundi
    Maître des clés

    Aparté : peut-être pourrions nous jouer le conseil lors de la prochaine séance, non ?

    #1882
    LouiseLouise
    Participant

    Par Héphaïstos le grand! Dieu nous parle-t-il?
    Fixons sans tarder les modalités du conseil de printemps par tablettes de cire interposées:
    https://doodle.com/poll/2kvdgcgee3kk37b8
    Diseptator Nenvial, vous chargerez-vous d’établir l’ordre du jour?
    Cave canem

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 6 mois par LouiseLouise.
    #1926
    patchopatcho
    Maître des clés

    Estimé Honoré de la Pommeraye, merci de ce compte-rendu presque exhaustif.
    —–
    Voici a peu de choses prêt l’état des faits avant que nous enquêtions et tels qu’ils me furent rapporté par diverses personnes dont Cendre la Toque Rouge.

    Témoignage d’Eudes de Beaupré, chef de la garde du Thuit et chevalier aux ordres de Raoul l’Angevin de Taisson : il raconte qu’alors qu’ils poursuivaient une bande de bandits qui venait d’attaquer le domaine de la Pommeraye, une chose étrange s’est passée. C’était en 1020, dans les environs de Bonnoeil. Les gredins étaient à pied et se scindèrent en deux groupes en rentrant dans la forêt. Eudes et sa troupe se concentrèrent sur un seul groupe, l’objectif étant d’en prendre au moins un vivant pour le faire parler. Au moment où ils étaient sur le point de les rattraper, une nappe de brouillard se leva et masqua les fuyards. La troupe entra dans la purée de pois mais ils étaient totalement désorientés et lorsqu’ils réussirent à en sortir, les bandits étaient loin. (Histoire entendue par Père Thomas, le curé de la Chapelle du Thuit, en 1020 qui le raconta à Cendre en 1029)

    Pour le Témoignage de Jules Gourdiot, paysan de la Pommeraye , Honoré à dit l’essentiel.

    Témoignage de Godefroi du Houlme, éleveur de cochon à Neuvy au Houlme près de Falesia : en 1024, alors qu’il emmenait ses cochons à la foire de Falesia, un gros sanglier apparut sur la route et se mit à grouiner sur les cochons qui stoppèrent leur marche. Puis il repartit dans la forêt et les bêtes du pauvre éleveur le suivirent en rang comme des soldats obéissants à leur chef. Godefroi les suivit en courant jusqu’à une clairière ou se trouvaient des hommes armés qui l’assommèrent. Il se réveilla quelques heures plus tard sur la route et ne revit jamais plus son troupeau de 12 têtes qui auraient dû faire sa fortune à la foire.

    Témoignage de Josselin du Nonant, un colporteur de Bretevilla : en 1029, alors qu’il rentrait de la Foire de Falesia, il tomba, non loin du pont qui enjambe la Laize après Saint Quentin, sur une scène qui le marqua à jamais. Les corps ensanglantés de 20 hommes en armes gisaient autour d’un chariot vide. Ils avaient tous été égorgés et il n’y avait aucune trace de lutte. Ce convoi transportait la dîme de l’évêché de Bayeux. Toute l’escorte était morte sauf leur chef, le prévôt de l’Evêque, Bernard le Gros, qu’on ne retrouva jamais tout comme son destrier. Josselin précisa aux enquêteurs de l’évêque que lorsqu’il arriva sur les lieux, l’air était imprégné d’une odeur de lilas.

    C’est cette affaire qui décidé ma venue dans votre région cher Sodales car elle met à mal les relations entre l’Eglise et l’Ordre.
    Le mage qui utilise aussi sa magie de façon si ostentatoire pour attaquer l’Eglise et dans le but trivial de récolter de l’or doit être au plus vite arrêté.

    Il est à noter que la caravane du marchand Barnabé le Riche a été attaquée avec le même modus operandi que celle de la dime de l’évêché :
    Aucune trace de lutte, odeur de lilas persistante, tout le monde egorgé.
    —–
    Permettez moi d’ajouter quelques précisions que Quentin l’ancien prévot m’a rapportées.

    En 1025, entre Thury et Castellanum Alneï (Aunay sur l’Odon) il y a eu une attaque sur une caravane marchande. Quentin y a reconnu un des cadavres, Paul Touédic, le fils du meunier du Moulin du Hom, près de Thury. Le Vieux Meunier lui avait raconté que son fils avait disparu 10 ans auparavant et qu’il ne l’avait jamais revu. Le voisinage a confirmé ses dires. Mais Quentin a toujours pensé que le Vieux Meunier ne lui avait pas tout dit. Le meunier doit être toujours vivant.

    En 1027, alors que Quentin remontait, avec ses hommes, une piste prometteuse dans la Vallée du Vingt Bec (à l’Ouest de Thury), ils furent harcelés par des farfadets qui avaient décidé qu’ils ne passeraient pas « leur rivière ». Apeurés par les être féeriques, ils rebroussèrent chemin.
    Il semblerait qu’au pays du Vingt Bec il y a un Mont Pinson et un Bois du Grangoulu qui serait habités par des hommes boucs et des vilains lutins. Il y a beaucoup d’histoires qui racontent qu’un géant habitait là, que les boucs volent des jeunes femmes qu’on ne revoit jamais, que les animaux attaquent les intrus… Bref personne n’y va et c’est mieux ainsi.

    En 1029, Quentin a organisé une expédition pour explorer cette partie de la Forêt de Valcongrais. Ils en revinrent au bout de trois jours sans avoir pu trouver quoique ce soit. Ils étaient totalement désorientés, ne se souvenant plus nettement de ce qu’ils avaient vécu et avec la sensation de se réveiller après une nuit de ripaille avec une bonne gueule de bois. Mais surtout, deux de ses hommes manquaient à l’appel. Les Gens d’Armes, honteux de leur échec, décidèrent de n’en parler à personne, mentant à propos d’une attaque de loups qui auraient tué leurs compagnons et n’essayèrent plus de rentrer dans cette forêt de malheur.
    —–
    Voici qui devrait vous donner matière à réfléchir pour préparer le conseil.
    J’y serai moi-même présent, je l’espère, pour vous donner mes conclusions et vous demander le renouvellement de votre soutien.
    —–
    Alastair Guernicus, Quaesitor du tribunal de Normandie, votre émissaire auprès de l’alliance Confluensis.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 6 mois par patchopatcho.
    #1950
    Marie-ClaudeMarie-Claude
    Participant

    le conseil de printemps sera d’une extrême importance !
    Je propose que nous y évoquions en premier lieu l’organisation précise de notre alliance notamment en ce qui concerne les rôles de chaque mage selon leur compétences. Ce qui nous ménera sans doute à parler de certains sorts utiles à notre communauté !
    Puis nous réfléchirons à la manière de mettre fin aux exactions des bandits qui rôdent dans les environs.
    Enfin nous organiserons l’exploitation de la mine .
    Les questions diverses seront évoquées, pour finir, à votre gré mes chers amis !

    Diseptator NENNVIAL

    #1965
    Dominus MundiDominus Mundi
    Maître des clés

    Puis-je me permettre de prendre la parole, vénérée Disceptator ?
    Je me présente : mon nom est Arcessito et je suis l’autocrate de votre jeune alliance. Je suis ce qu’on appelle un servant spécialiste qui remplit à la fois la charge d’intendant et de chambellan. Cela veut dire que je gère à la fois les finances, la Turbula (les servants) et l’organisation générale de votre alliance, vénérés magus ! J’ai été formé par Thesaüs, l’autocrate de Fudarus, la Domus Magna Tytalus. Sachez que je suis désormais dévoué corps et âme au conseil des mages de Fons Luminis comme me l’ont ordonné les mages du Conseil de Fudarus.

    Si vous le désirez, je me tiendrais à votre disposition pour vous assister lors du conseil et vous aider à ne rien omettre de toutes les décisions importantes que vous devrez y prendre.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 6 mois par Dominus MundiDominus Mundi.
    Attachments:
    You must be logged in to view attached files.
    #1969
    Marie-ClaudeMarie-Claude
    Participant

    Au nom du conseil , j’accepte volontiers votre collaboration , et je compte sur votre loyauté!!

    #1974
    Dominus MundiDominus Mundi
    Maître des clés

    Peut-être serait-il judicieux de nous octroyer un temps de préparation afin que la réunion se passe avec clarté et concorde ? Qu’en dites-vous vénérée Disceptator ?
    Nous pourrons ainsi prévoir les différents sujets à traiter ainsi que la liste des vulgaires à entendre selon les informations à récolter.

    #1977
    patchopatcho
    Maître des clés

    Chers Sodales de Fons Luminis,

    Si les aleas du trajet entre mon alliance me le permettent, j’espère être présent lors du conseil.
    Si c’est le cas et si vous me permettez d’assister à ce conseil, voici les points que je souhaiterais voir aborder :
    Le mage qui aide les bandits de la région —
    — Les mines des narines du diable et la féérie locale
    — L’avenir des relations entre Fons Luminis et Confluensis
    — La menace Abbadon
    — Lymphéa, ou la menace Premnenosyne
    Je serais également ravi de pouvoir vous aider par ma connaissance en matière de justice et de droit hermétique, notamment si Aslak de Jerbiton tient à faire figurer à l’ordre du jour de ce conseil ses griefs envers le comportement de la turbula.

    Bien à vous, Alastair de Guernicus, Quaesitor de Confluensis.

    Post-scriptum :
    J’ajoute que, pour les deux derniers points, j’insisterai gravement pour que nous puissions débattre en conseil hermétique restreint.
    C’est à dire sans autocrate, sans servant, sans compagnon car ces deux sujets sont très graves, trop graves pour être débattus en présences de vulgaires.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 5 mois par patchopatcho.
11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.