Accueil Forums Carnets D’aventures Rencontre avec Bedwyr ou, l'expedition au Grandgoulu Répondre à : Rencontre avec Bedwyr ou, l'expedition au Grandgoulu

#2473
patchopatcho
Maître des clés

Elle est apparue sous la forme d’une corneille noire, accompagnée de la corneille mantelée, son familier.
Elle a pris forme humaine devant nous, toute habillée.
Une partie de son corps et de son visage portent les stigmates de brulures importantes, héritage de la guerre du schisme.
Elle nous a observé et nous a questionné, nous les mages, sur nos intentions et nos maisons d’origine, elle grimace un peu en entendant nommer ma maison. Nous devinons que nous avons bien fait de ne pas venir accompagnés de magi Tremere ou Flambeau.

 

D’elle émane une incontestable autorité et tous nous l’avons écouté sans l’interrompre.
Voici en résumé ses intentions vis-a-vis de Fons-Luminis :

Elle sait que nous sommes installé depuis peu et nous observe.
Elle n’a aucune intention de nous nuire, tant que nous ne la menaçons pas.
Elle est bien la filia de Dillinwyr et pourra nous aider à maintenir la prison du démon si notre entende future est bonne.
Elle cherche un apprenti pour lui transmettre son savoir.
Elle a besoin de toute les ressources possible à l’étude du Vim, summae, tractatus ou Vis Vim brut.

 

Concernant Christian et les bandits voici son point de vue :

Christian est un compagnon proche, elle a besoin de lui.
Les bandits lui procurent les ressources dont elle a besoin.
Elle a demandé au bandits de ne plus agir dans le Comté.

Bedwyr nous a ensuite demandé de revenir la voir précisément dans une lune puis elle a disparu.

La nuit s’est doucement éteinte dans les brumes du vin féérique et le lendemain, en étant bien guidés il ne nous faudra que deux heures pour quitter le bois du Grangoulu.

 

Très chers Magi de Fons Luminis voici ma conclusion,

J’ai promis à Bedwyr que mes intentions n’étaient pas de la dénoncer à l’ordre pour l’instant, ce faisant je me place en opposition avec ma charge de Quaesitore. Ce qui implicitement vous place vous, mages de Fons Luminis dans une situation de complicité de ce crime.
Je lui ai dit que nous reviendrons la prochaine lune avec des signes de notre bonne volonté à son égard.
Je lui ai dit que je connaissais la parfaite apprentie pour elle en la personne de Jehanne et qu’elle pourrait la rencontrer lorsque nous accompagnerons cette dernière à la colline du cornu.

Aar et Mekthilde me semblent en accord avec mes choix mais nous n’en avons pas réellement parlé sur la route du retour.

Si vous validez cette attitude face à une survivante Diedne, vous vous liez à moi dans un mensonge fait à l’Ordre d’Hermès tout entier. C’est un second secret inavouable après la découverte de l’origine de Lymphéa. C’est beaucoup. C’est pourquoi je compte demander à mon alliance, Confluensis, l’autorisation de venir m’installer parmi vous, si vous voulez bien de moi comme frère dans l’accomplissement de la destinée de Fons-Luminis.
Je pense que Confluensis à de bonnes raisons politiques d’accepter mon départ pour Fons-Lumini, je vous expliquerai pourquoi plus tard.
Si toutefois vous pensez qu’il est plus raisonnable de livrer Bedwyr à la vindicte de l’ordre, réfléchissez à deux fois : cela amènera une guerre des mages sur nos terres, fera d’une puissante mage votre ennemie et compromettra le seul soutien plausible que nous avons pour empêcher Abbadon de s’éveiller à nouveau.

 

Maintenant que j’ai fais mon choix, le fardeau de cette lourde décision vous revient, mes cher Sodales qui je l’espère bientôt, seront mes chers frères d’alliance.

Alastair, Quaesitor de la maison Guernicus.

  • Cette réponse a été modifiée le il y a 9 mois et 2 semaines par patchopatcho.