Accueil Forums Carnets D’aventures La mine de fer ou, les narines du Diable. Répondre à : La mine de fer ou, les narines du Diable.

#1590
patchopatcho
Maître des clés

Liste des recommandations pour une exploration réussie des narines du diable.
Il règne dans ces mines un noir quasi-complet. Des sources de lumière sont indispensables. Le muto-corpus d’Abu de Jerbiton fut précieux pour mieux voir dans les profondeurs. La lumière creo-ignem comme fut capable de dispenser le marteau de Faber est un autre avantage indéniable.
Je ne vous apprends rien en vous disant qu’une bonne connaissance de la forme terram est toujours un atout dans les sous-terrains.
Une connaissance générale de la mine n’est pas préjudiciable et d’une façon générale, la turbula devra contenir des hommes capables d’une bonne attention et perception de leur environnement.
Si l’objectif est a minima de parlementer un peu avec les gobelins, ils ne parlent que leur langue et certain peuvent échanger dans une forme ancienne de celte. Le latin et le normand ne sera d’aucune utilité pour parlementer. Pour comprendre les gobelins une bonne connaissance de la féérie sera utile.
Si l’objectif est de les combattre, un mage sachant déployer un cercle de protection contre les créatures féériques des montagnes sera un sérieux avantage pour protéger des archers par exemple.