4-Magie : Les sorts

L’ordre d’Hermès a rassemblé et créé des centaines de sorts qui se sont transmis d’apprentis en apprentis et négociés entre les magie depuis des siècles. Ceux qui sont présentés dans ARM5 le livre de base ne sont que les plus significatifs, puissants et utiles de ces sorts.

Niveaux : le niveau d’un sort mesure la quantité de magie nécessaire pour créer l’effet d’un sort. Plus le niveau sera élevé, moins le mage aura d’énergie restante pour passer la résistance magique de sa cible.

Magnitude : elle est égale à un cinquième du niveau d’un sort, arrondi au supérieur. C’est aussi le nombre de pions de vis nécessaire pour lancer un rituel. Changer la portée, la durée ou la cible d’un sort modifie généralement son niveau d’une magnitude, à la fois. Les sorts de 1 à 5 sont tous de magnitude 1.

Conception de sorts

La conception de sorts est une part importante de la vie du mage.

Règles pour les niveaux

Paramètres de sorts par défaut :

  • Portée : personnelle
  • Durée : momentanée
  • Cible : individu

Portée (P)

La portée d’un sort est la distance jusqu’à la plus proche partie de la cible du sort. Ainsi si le jeteur de sort touche le mur extérieur d’une pièce, il peut jeter sort Corpus avec cible :Pièce sur les individus à l’intérieur avec une portée toucher bien qu’ils ne touchent pas les personnes et qu’il ne les voit pas davantage.

Un sort qui a un effet continu demeure actif même si le joueur quitte la zone de portée. Lorsque l’effet d’un sort peut être contrôlé, le lanceur doit rester à portée s’il veut le contrôler. Mais l’effet ne disparaitra pas.

  • 1°Personnel (Per): le sort affecte le mage jeteur ou les objets qu’il porte. LA cible n’est donc jamais supérieure à Individu.
  • 2°Toucher/Regard : (même niveau)
    • Toucher : le mage ou tout ce qu’il touche, que ce soit un objet ou une personne.
    • Regard : le mage peut cibler toute personne ou créature avec la quelle il a établi un contact visuel. Si un humain n’a aucune raison d’éviter le Cointact Visuel (CV) celui-ci est automatique s’il interagit en société avec le mage. LE Don n’incite pas à éviter le CV. Il est impossible d’établir le CV avec un humain non censentant, sans qu’au moins deux personnes ne maintiennent la victime au sol. Il est impossible d’établir un CV en combat.
  • 3°Voix : tout ce qui est à portée de voix du mage. En général, une voix ferme porte jusqu’à 25m (15 pas). Une voix forte (+1 au total de lancement loirs d’une incantation) porte à 80m (50 pas). Une amélioration magique de la voix n’augmentera pas cette portée, tandis qu’un sort murmuré n’affectera que le jeteur. La portée est basée sur la distance que la voix du jeteur peut couvrir, nullement sur la capacité de la cible à l’entendre. Les cibles sourdes, les pierres, les cibles sous l’influence d’un sort Perdo Imaginem empêchant les sons de les atteindre peuvent toutes être affectées à la portée normale. Toutefois si le jeteur est réduit au silence, alors la portée est réduite en conséquence. LEs objets magiques utilisent la voix de leur porteur. LA portée est établie lorsque le sort est jeté et reste identique, même si le mage change l’intensité de sa voix. Ainsi un sort de portée voic peut permettre un contrôle silencieux mais uniquement tant que la cible est dans la zone de portée initiale, au moment de l’incantation.
  • 4° Vue : tout de que le personnage peut voir. Si le mage se tient sur le point le plus élevé à des kilomètres, la portée peut être immense. Un ma ge aveugle ne peut affecter que lui-même. Un objet magique utilise la vue de son porteur.
  • 5°Lien mystique : toute chose avec laquelle le mage a un lien mystique. Les distances n’ont pas d’importance, à moins que le conteur ne choisisse d’imposer des limites. Notez que le lien mystique en tant que portée est différent d’un objet physique qui est un lien mystique. La distinction est importante car certains sorts demandent que le jeteur ait un lien mystique, mais le sort doit être jeté avec une portée différente de lien mystique.

Durée (D)

Si un sort ayant un effet momentané, tel que soigner une blessure, créer un feu ou ouvrir un puits, est jeté avec une durée supérieure, l’effet est généralement maintenu pendant la durée souhaitée plutôt que de voir l »effet reproduit de multiples fois pendant la durée. Ainsi une blessure soignée avec la durée soleil restera soignée pendant ce laps de temps puis réapparaitra. Un feu créé avec la durée diamètre brûlera pendant deux minutes et infligera des dégâts chaque tour. Un puits ouvert avec un sort perdo terram pour une durée lune ne pourra pas être rempli de terre avant la fin de la durée du sort. Toute terre qui y serait jetée serait également détruite. Du bois, des animaux et de l’eau pourraient le remplir car ils ne sont pas de la même forme. LA terre détruite ne réapparaitra pas à la fin du sort.

  • 1°Momentané (mom) : le sort dure un instant puis se dissipe. Dans de nombreux cas, l’effet du sort se ressentira longtemps après que le sort en lui-même ait pris fin. Par exemple un sort rego terram qui déplace un rocher en haut d’une colline peut avoir une durée momentanée mais la roche restera en haut de la colline. Pour perdo, la magie ne demeure qu’un instant mais la cible reste détruite. Les sorts de rituel creo d’une durée momentanée créent des objets dont la longévité est la même que tout autre objet du même type. LA magie s’évapore en un instant et ne peut donc être dissipée. De même pour les sorts de guérison rituels.
  • 2°Concentration/diamètre : (même niveau)
    • Concentration (conc) : le sort dure aussi longtemps que le mage ne se concentre. En l’absence de distraction, considérez qu’un mage peut se concentrer 15 mn par point dans la compétence concentration. S’il y a la moindre distraction, cf les règles sur la concentration p122.
    • Diamètre (diam) : le sort dure le temps que le soleil met à se déplacer de son propre diamètre dans ke ciel, ce qui correspond à exactement 2 mn (20 tours de combat).
  • 3°Soleil/Anneau : (même niveau)
    • Soleil : le sort dure jusqu’à la prochaine aube ou jusqu’au prochain crépuscule.
    • Anneau : le sort dure jusqu’à ce que la cible sorte de l’anneau dessiné au moment où le sort est jeté, ou que l’anneau soit physiquement détruit. Un anneau doit effectivement est tracé en même temps que le sort est jeté. Le mage peut utiliser la magie mais avec une portée maximale Toucher, et le mage doit physiquement tracer l’anneau. Le mage ne peut se déplacer plus rapidement que de 10 pas par tour (1.5m par seconde) pendant l’opération. Le mage peut prolonger son incantation plus d’un tour pour tracer un anneau plus grand. Dans ce cas il doit faire un jet de Int + Concentration à 6+ chaque tour. Si l’anneau est brisé pendant l’incantation, le sort est automatiquement un désastre. Il est donc peu probable qu’un très grand anneau vaille le coup. L’anneau peut déjà exister, une corde étalée sur le sol par exemple. Dans ce cas le mage doit parcourir toute la circonférence de l’anneau, toujours à la même vitesse, soit 10 pas par tour.
  • 4°Lune : le sort dure jusqu’à ce que la nouvelle et la pleine lune soit passées.
  • 5°Année : le sort dure jusqu’à l’aube du quatrième équinoxe ou solstice après son lancer. Un sort avec cette durée doit être un rituel.

Cible (C)

  • Individu/Cercle : (même niveau)
    • Individu (Ind) : le sort peut affecter une chose unique et distincte, comme une personne ou un objet. Un gros rocher est un objet distinct, une montagne ne l’est pas car elle est liée au sol. Les vêtements d’une personne ou la mousse sur un rocher en font partie.
    • Cercle : le sort affecte tout ce qui se trouve à l’intérieur de l’anneau tracé par le mage au moment de l’incantation et s’achève si le cercle est brisé, que cela arrive ou non avant la fin de la durée prévue. Le sort prend également fin au terme de la durée choisie. Un seul cercle suffit pour utiliser Durée Anneau et Cible Cercle.
  • Partie : le sort peut n’affecter qu’une portion d’une chose, telle que le bras d’une personne ou un bout de terrain. Cette partie fait référence à une notion d’espace, des morceaux que vous pourriez, en théorie, découper et mettre dans un sac. L’esprit ou le sens de l’humour d’une personne ne constitue pas ainsi une partie d’elle. Son cœur en revanche en est une. Quelque chose n’est une Cible Partie que tant qu’elle est reliée à autre chose. Partie est plus compliquée qu’individu car il est plus aisé d’affecter une chose dans sa globalité qu’une simple portion de celle-ci.
  • Groupe/Pièce : (même niveau)
    • Groupe : le sort peut affecter un groupe de personnes ou d’objets. Les composants du groupe doivent être proches les uns des autres et le groupe en lui-même doit être séparé de tout autre objet du même type. 3 servants qui se blottissent les uns contre les autres ou un cercle de menhirs sont des groupes ; 6 personnes dans une foule n’en sont pas. Les choses composants le groupe initial sont affectées pendant toute la durée du sort, même si elles se séparent. Tout élément qui rejoindra le groupe par la suie ne sera pas affectée. Il est possible de cibler un groupe ne comportant qu’une personne.
    • Pièce : le sort affecte tout dans une chambre. La pièce peut être très grande (nef d’une cathédrale ou une grotte profonde par exemple), mais elle doit être enclavée et avoir des limites définies. Une cour intérieure rentre dans ce cadre mais pas une vallée.
  • Structure : le sort affecte tout ce qui se trouve à l’intérieur d’une structure unique. LA structure en elle-même est affectée car la limite est déterminée par les parois extérieures de celle-ci. En terme de taille cela peut aller d’une hutte à un château mais ce doit être un bâtiment unique. Pour faire simple si l’ensemble, si l’ensemble est couvert par un même toit, c’est une structure. Comme pour Pièce, si la cible n’est pas dans une structure, la cible Structure sera inutile.
  • Zone : le sort affecte tout ce qui se trouve à l’intérieur d’une zone aux frontières bien définies, qu’elles soient de conception humaine ou naturelles. L’enceinte d’une ville, les limites d’un village, les bords d’un lac, l’orée d’une forêt ou la vallée d’une montagne sont des exemples valides de Cible Zone. L’océan n’a pas de frontière évidente et ne peut être affecté. Un sort avec cette cible soit être un rituel.

Cible et Tailles

La Cible d’un sort ne dépend pas de sa taille mais du type d’objet. Un caillou ou un menhir de Stonehenge sont tous deux des Individus, tout comme l’intérieur d’une petite hutte ou la nef d’une cathédrale dont tout deux des Pièces.

Toutefois la taille d’une Cible influe sur le niveau du sort sauf pour Intellego. Chaque forme a une taille de base pour les Cibles Individu et les cibles de cette taille ou moins sont affectées par le sort au niveau basique.

Ajouter une magnitude (5 niveaux) au sort multiplie par 10 la taille maximale de la cible.

C’est la masse qui est ici considérée. Ainsi une augmentation de 5 niveaux à un sort Corpus permettra de faire grandir un homme d’1m80 à 4m50, pas 18m.

Cette règle ne nécessite pas une absolue précision mathématique. Une estimation grossière du conteur peut suffire.

  • Une Partie peut être aussi grande que l’Individu initial. Notez que la cible Individu demande une magnitude de moins que la cible Partie.
  • Un Groupe de base est d’une masse équivalente à 10 individus standard de cette Forme. Ceci peut être divisé de toutes les manières. Ce peut être 2 Individus de 5 fois la taille standard chacun, 10 Individus de la taille standard ou 10000 Individus d’un millième de la taille standard chacun. Chaque ajout d’une magnitude permet d’affecter une taille 10 fois supérieure. Notez qu’un sort affectant un grand individu (en prenant Cible Individu et Taille+1, j’augmente d’1 magnitude) demandera une magnitude de moins qu’un sort affectant un Groupe (+2 magnitude pour passer de Cible Individu à Groupe).
  • Une pièce de base est assez grande pour contenir 100 individus, en serrant un peu. Cela signifie qu’une Pièce de base fait 37m². Pour chaque augmentation de 5 niveaux, cette superficie est multipliée par 10.
  • Une Structure basique contient 10 pièces de base réparties sur un ou plusieurs étages.
  • Une Zone basique est la même quelle soit sa forme et fait 100m de diamètre. Chaque augmentation de 5 niveaux permet de multiplier par 3 ce diamètre.

Intellego : pas concerné par la taille de la cible.

Individu Standard (Déterminé par la Forme)
  • Animal : 1 animal de Taille +1 (poney) ou inférieure.
  • Aquam :
    • une étendue d’eau de 4.5m de large et 1.20m de profondeur, dont la composition et le courant son homogènes. Un bassin, un bout de ruisseau ou une source.
    • une quantité de jus extrait naturellement (jus de fruit, huile d’olive…) équivalente à un bassin de 1.20 de large pour 60cm de profondeur.
    • Une quantité de liquide transformé (Vin, bière…) équivalente à  une bassine de 60cm de large pour 30cm de profondeur.
    • Une quantité de liquide corrosif ou autrement dangereux équivalente à une flasque de 15cm de large pour 10cm de profondeur.Une quantité de poison équivalente à 1 dose.
  • Auram : un phénomène météorologique qui sévit dans les limites d’une Zone standard, soit 100m de diamètre. Un Groupe correspondra à plusieurs phénomènes liés tels que la pluie, le vent et les nuages pendant un orage.
  • Corpus : un être humain adulte de taille +1 maximum.
  • Herbam : une plante d’environ 2m de large et de haut.
  • Ignem : un grand feu de camp ou la flambée du foyer dans une grande salle.
  • Imaginem : l’équivalent d’un être humain adulte, soit une image visuelle de cette taille, une illusion auditive faisant autant de bruit et ainsi de suite.
  • Mentem : les esprits n’ont pas de taille, donc les modificateurs de taille ne s’appliquent pas. Mais on peut toujous compter les esprits, donc Groupe est toujours nécessaire pour toucher plusieurs Individus.
  • Terram :
    • 6m cube de boue, argile, sable ou poussière.
    • 60cm cube de pierre.
    • 30cm cube de métal.
    • 20cm cube de métal précieux.
    • 16cm cube de pierre précieuse.
  • Vim : Un sort, une personne ou un objet. Si la Cible est une personne, le sort Vim agira sur toute source de magie  affectant la personne.

Cible et Creo

La cible d’un sort creo visant à créer quelque chose est cette chose même. La Cible est donc toujours Individu ou Groupe. Pour créer une partie de quelque chose, le sort est soit un soin soit un Muto.

Sens Magique

Les sorts Intellego peuvent accorder des sens magiques à une personne, lui permettant détecter des choses qu’il ne peut percevoir d’ordinaire. Ils peuvent avoir des cibles différentes selon le type de sens altéré. La Portée du sort est celle qui est nécessaire jusqu’au bénéficiaire.

Les sens magiques doivent percer la résistance magique des créatures visées ainsi que celle du bénéficiaire. Ainsi la pénétration d’un sens magique devrait être conservée pour s’y référer ultérieurement.

  • Gout : cible équivalente à Individu.
  • Toucher : cible équivalente à Partie.
  • Odorat : cible équivalente à Groupe.
  • Ouïe : cible équivalente à Structure.
  • Vue : cible équivalente à Zone (magie rituelle non nécessaire).

Protections magiques

les sorts Rego peuvent créer des protections prémunissant d’éléments de la forme appropriée. LA cible doit être la chose à protéger et non la chose dont on veut se protéger. La Portée est celle de la cible à protéger.

Les protections ayant la Cible Cercle sont particulières. Elles empêchent les menaces tant de sortir que de rentrer dans le Cercle. Ces menaces ne peuvent pas non plus agir au travers du Cercle, ni endommager celui-ci, directement ou indirectement. Généralement ce sort est créé avec la Durée Anneau car, avec un peu de soin, il peut durer éternellement. Mais ce n’est pas une obligation et le sort peut être créé avec n’importe qu’elle Durée.

Modifier les portées, durées et cibles

Pour chaque cran supplémentaire dans l’une de ces catégories, ajoutez une magnitude au niveau du sort. Pour chaque cran de moins, retirez une magnitude.

En dessous du niveau 5, ajouter une magnitude n’ajoute qu’un seul niveau et soustraire une magnitude ne diminue que d’un niveau. Donc, soustraire une magnitude à un sort de niveau 5 donnera un sort de niveau 4 et ajouter une magnitude à un sort de niveau 2 donnera un sort  de niveau 3.

Par exemple, prenons un sort de niveau 15 avec une Portée Voix, une Durée Soleil et une Cible Groupe. Si je conserve les mêmes effets mais avec une Portée Vue, une Durée Lune et une Cible Pièce, le sort serait de niveau 25 (+1 magnitude pour passer de Voix à Vue, +1 magnitude pour passer de Soleil à Lune et +0 magnitude pour passer de Groupe à Pièce qui sont du même niveau). Une autre variante de ce sort avec Portée Personnelle, Durée Concentration et Cible Individu serait de niveau 2 (-2 magnitudes pour passer de Voix à Personnelle, -1 magnitude pour passer de Soleil à Concentration et -2 magnitudes pour passer de Groupe à Individu. Notez que, comme les -2 magnitudes passent le niveau de 15 à 5, les -1 magnitude suivantes ne baissent le niveau que de 1 par magnitude.

Les catégories de Portée, Durée et Cible décrites ici ont été conçues en accord avec la structure de la magie hermétique créée par Bonisagus. Tous les sorts spontanés doivent se conformer à ces contraintes. Les sorts formels, en revanche, peuvent être inventés avec des Portées, Durées et Cibles qui ne sont pas listées ici. C’est généralement un peu plus difficile que si l’on utilise une catégorie proche mais cela est laissé à l’interprétation du conteur.

Les Sorts Rituels

Ils prennent plus de temps à lancer et demandent du vis. Néanmoins, ils ont quelques avantages :

  • Seuls les sorts rituels peuvent avoir une durée Année.
  • Seuls les sorts rituels peuvent avoir une Cible Zone.
  • Seuls les sorts rituels peuvent être de niveau supérieur à 50.

Les sorts rituels sont toujours au moins de niveau 20, même si le calcul de niveau indique un chiffre inférieur.

Compléments

Certains sorts demandent une combinaison de plus de 2 arts. Par exemple, un sort transformant un humain en un oiseau utilise la technique Muto car vous transformez quelque chose, Corpus car vous ciblez un corps humain et Animal car vous transformez ce corps humain en animal. Animal est alors considéré comme un complément.

Il y a deux sortes de compléments :

  • Le premier permet simplement au sort de faire son effet, ce qui est le cas d’un sort pour transformer un humain en animal. Ce type de complément n’ajoute rien au niveau du sort.
  • Le second type ajoute un effet au sort. Dans ce cas, l’Art de base et le niveau pour le sort sont ceux de l’effet du plus haut niveau impliqué. Par exemple, un objet magique qui modifie une image pour qu’elle montre ce qui se passe à un endroit donné est un sort Intellego Imaginem avec un complément Muto, non pas un sort Muto Imaginem avec un complément Intellego, car l’effet Intellego est d’un niveau bien plus élevé.

Règle d’or : si le sort peut donner quelque chose sans complément, mais que le résultat est vraiment amoindri, alors chaque complément ajoute au moins une magnitude au niveau du sort. Ainsi les compléments Herbam et Terram qui permettent à un sort de transformer un homme en oiseau tout en lui permettant de conserver ses habits, n’ajoutent pas de niveaux, car ils ne changent pas vraiment la puissance du sort. Au contraire, un complément Rego ajouté à un sort Creo Ignem pour éviter que le feu créé ne brûle le lanceur, demanderait des niveaux supplémentaires. La plupart de ces compléments n’ajoutent qu’une seule magnitude, mais si l’effet additionnels est de 6 niveaux ou plus, il convient d’ajouter 2 magnitudes.

Si les effets supplémentaires sont purement esthétiques, ils n’ont pas besoin d’un complément. Ainsi, un sort qui crée un feu prenant la forme d’un crâne en flammes n’a pas besoin d’un complément Imaginem.

Les compléments ajoutent de la difficulté puisque vous devez prendre la valeur la plus faible entre le complément et la Technique ou Forme principale ; Technique si le complément est une Technique, Forme si c’est une Forme.

Pour déterminer la résistance magique de la Cible, on prend toujours la Forme principale du sort lancé.

Complément nécessaire à l’effet du sort : +0 magnitude

Complément améliore l’effet du sort : +1 magnitude au moins

L’effet supplémentaire n’est que décoratif : pas de complément.